Pour l’UPA, le projet de loi risque de « réduire encore l’accès à la formation professionnelle des salariés des entreprises de moins de 10 salariés »

4 mai
2009

Le texte du projet de loi de réforme de la formation professionnelle, présenté mercredi 29 avril en conseil des ministres, est jugé « décevant » par l’UPA. En effet, dans un communiqué de presse, le syndicat affirme que s’il en partage bel et bien les objectifs, il n’est pas en accord quant aux voies choisies pour les remplir, qui déboucheront selon lui sur « un résultat inverse de celui escompté et totalement contraire à la volonté des partenaires sociaux signataires de l’accord national interprofessionnel du 7 janvier 2009 ».

Tout d’abord, l’Union professionnelle artisanale confirme sa volonté de voir la formation professionnelle bénéficier aux publics les plus éloignés de l’emploi, c’est-à-dire les chômeurs et les salariés peu qualifiés. Ainsi, elle souhaite voir les fonds de la formation orientés dans cette direction.

Toutefois, la création d’une section dédiée aux salariés des entreprises de moins de 50 employés au sein des Opca risque, selon elle, « de réduire encore l’accès à la formation professionnelle des salariés des entreprises de moins de 10 salariés ». Rappelant que les TPE sont les établissements qui participent le plus à l’intégration des publics en difficulté, elle préconise un dispositif de mutualisation des fonds qui leur sont réservés afin de développer l’effort de formation en leur sein.

L’UPA accuse également le projet de loi qui tend, selon elle, « à limiter le champ d’intervention des partenaires sociaux dans l’organisation de la formation professionnelle en France et la gestion des fonds qui lui sont consacrés », alors que « les représentants des employeurs et des salariés du pays sont les mieux placés pour juger des priorités en matière de formation et conteste donc cette orientation ».

En conclusion, le syndicat déclare qu’il interviendra prochainement auprès des parlementaires afin de modifier le projet de loi sur ces deux points.

Aurélie Gerlach
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 4 mai 2009.

Mis en ligne le 4 mai 2009
Publicité

catalogue 2018-2019