Le compte personnel de formation, « pilier central de la sécurité sociale professionnelle » (Michel Sapin)

18 avril
2013

« Aujourd’hui quitter son emploi occasionne souvent une perte de ses droits à la formation, alors que c’est à ce moment que la formation est la plus nécessaire », a remarqué Michel Sapin, le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, mercredi 17 avril devant le Sénat qui examinait le projet de loin relatif à la sécurisation de l’emploi.

A cet égard, le compte personnel de formation, une des innovations du texte, apporte selon le ministre, «  une réponse par le haut, en phase avec de nouvelles réalités du travail, la fin de la carrière à vie, les 40 ans dans la même boîte ».

Enthousiaste, Michel Sapin a souligné que « cette approche, nous sommes nombreux à en rêver depuis des années. » La loi en pose les principes, a-t-il rappelé. « Sur ce socle l’édifice à construire va mobiliser les partenaires sociaux, l’Etat et les régions, pour aller vers ce compte personnel universel, pilier central de la sécurité sociale professionnelle. Un chantier désormais bien engagé », a précisé le ministre.

« Dans ce même esprit de sécurisation des parcours, a poursuivi Michel Sapin, le texte crée un droit à la mobilité professionnelle sécurisée, pour pouvoir tenter une expérience dans une autre entreprise et revenir ou rester selon le souhait du salarié ; ou encore un conseil en évolution professionnelle.
Oui, demain, nous aurons de quoi permettre la mobilité dans la sécurité.
 »

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 18 avril 2013.

Mis en ligne le 18 avril 2013
Publicité

catalogue 2018-2019