Compte individuel de formation : le CNFPTLV propose des pistes pour l’articuler avec les dispositifs existants

22 février
2013

Comment articuler le compte individuel de formation avec les dispositifs existants ? C’est notamment la question à laquelle essaie de répondre le Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie, qui examinera pour avis lors de sa prochaine séance plénière, le 28 février, un rapport sur ce thème.

Le Conseil considère «  qu’il n’est pas concevable que le compte individuel vienne s’ajouter à un ensemble de dispositifs déjà complexe et dont la complexité, souvent dénoncée, est sans doute largement responsable des difficultés d’accès à la formation rencontrées par beaucoup. » D’où l’intérêt d’articuler le compte individuel avec les dispositifs existants.

Un premier mode d’articulation concerne « la réingénierie des dispositifs existants », afin de les modifier pour prendre en compte le nouvel outil. « Il faudra renforcer le diagnostic des qualités et des limites des dispositifs actuels dont l’évaluation est souvent lacunaire, afin de prendre en compte les modalités et les calendriers de leur transformation, voire de supprimer certains dispositifs à caractère trop confidentiel ou d’autres qui, bien que connaissant un certain développement, s’écartent des ambitions ayant présidé à leur création », souligne le rapport.

A l’inverse, la mise en place du nouvel outil ne doit pas se faire au détriment de dispositifs éprouvés. «  Les dispositifs actuels seraient ainsi fondus en tout ou partie dans le compte individuel ou bien, s’ils demeurent, changeraient de nature pour devenir un complément éventuel à la mise en œuvre d’une action pour laquelle les droits disponibles sur le compte ne seraient pas suffisants », ajoute le CNFPTLV.

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 22 février 2013.

Mis en ligne le 22 février 2013
Publicité

catalogue 2018-2019