Le « collectif des présidents » s’invite dans le débat sur la réforme de la formation

18 février
2013

Vingt-et-une associations et organisations impliquées dans les questions de formation professionnelle et d’apprentissage se sont réunies au sein d’un « Collectif des présidents pour l’amélioration de la formation professionnelle », dont la fondation a été actée, le vendredi 15 février 2013, au siège du Garf. Le collectif s’est déclaré « légitime pour apporter sa contribution à la société civile sur les questions de formation et d’apprentissage ».

C’est à la suite de l’annonce de la réforme de l’apprentissage prévue pour le mois de juin et les premières auditions menées par les services de Thierry Repentin depuis janvier 2013 que l’idée de fonder un tel collectif avait germé dans l’esprit de plusieurs présidents d’organisations dites « non représentatives » estimant avoir une parole à porter sur ladite réforme, au-delà d’une simple présence consultative en amont des débats. « La démocratie sociale ne se limite pas aux partenaires sociaux » déclarait ainsi Lionel Soubeyran, président du Sycfi (syndicat des consultants-formateurs indépendants) et désormais porte-parole du Collectif au Quotidien de la formation lors de sa fondation. « Beaucoup d’organisations et d’associations concernées par ces problématiques de formation professionnelle et d’apprentissage avaient été échaudées par la réforme de 2009, sur laquelle elles n’avaient pas eu leur mot à dire. Aussi, en vue de la réforme à venir, le Collectif des présidents a été fondé pour permettre à quelques-uns de ses membres de siéger au sein des Commissions préparatoires et y porter leurs idées ».

Yves Attou, actuel président du Comité mondial des apprentissages tout au long de la vie a été porté à la présidence de ce Collectif dont Pierre-Julien Dubost (fondateur, en 1981 des Chambres syndicales des formateurs consultants) assure la présidence d’honneur. Outre ces deux personnalités, dix-neuf autres présidents d’associations et d’organisations constituent l’ossature de cette nouvelle structure :

  • Jacques Bahry - Forum français pour la formation ouverte et à distance (Fffod)
  • Eric Bianchi - Cercle national du coaching (CNC)
  • Marie Boucon – Association pour la promotion du label APP (ApAPP)
  • Martine Carrette – Conférence des directeurs de services universitaires de formation continue (CDSUFC)
  • Catherine Clenet - Association du groupe de recherche sur l’autoformation (Agraf)
  • Michel Clézio – Union régionale des organismes de formation (Urof)
  • Stéphane Diebold – Garf
  • Michel Farhi – Chambre syndicale des formateurs consultants (CSFC)
  • Fabrice Gutnik - Association française pour la réflexion et l’échange sur la formation (Afref)
  • Claire Héber-Suffrin - Réseaux d’échanges réciproques de savoirs (Recs)
  • Edouard Jagodnik – Fédération européenne des écoles (Fede)
  • Annie Jeanne - Association nationale des directeurs de missions locales (ANDML)
  • Françoise Laot - Groupe d’étude de l’histoire de la formation des adultes (Gehfa)
  • Thierry Marcel - Association nationale des conseillers en formation continue (Anacfoc)
  • Xavier Michelin – Union nationale des missions familiales et rurales (UNMFR)
  • Gaston Paravy- Réseau des Maisons de l’information sur la formation et l’emploi (InterMife)
  • Lionel Soubeyran - Syndicat des consultants-formateurs indépendants (Sycfi)
  • Philippe Wuppermann - Syndicat professionnel des métiers du coaching (SPMC)

« Notre action consistera à apporter du contenu à cette réforme, même si chacun conservera son autonomie dans cette nouvelle structure » a précisé son porte-parole qui a averti dès vendredi soir les services de Thierry Repentin de la fondation de cette union d’associations et d’organisations. Première étape pour le collectif : « procéder à des auditions d’experts de la formation professionnelle et de l’apprentissage dans les prochaines semaines » expliquait Lionel Soubeyran. Une première phase qui sera suivie « d’un travail de production de pistes de réflexion et de propositions pour contribuer aux débats préalables à la réforme annoncée ».

Benjamin d’Alguerre
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 18 février 2013.

Mis en ligne le 18 février 2013
Publicité

catalogue 2018-2019