La formation professionnelle « réformée pour accompagner prioritairement les chômeurs vers l’activité » (François Hollande)

3 janvier
2013

« Toutes nos forces seront tendues vers un seul but : inverser la courbe du chômage d’ici un an  », a expliqué le président François Hollande lors de ses vœux aux Français, lundi 31 décembre.

« Nous devrons y parvenir coûte que coûte, a-t-il ajouté. Avec 150 000 emplois d’avenir pour les jeunes les plus éloignés du marché du travail, c’est fait. Avec les contrats de génération qui permettront de lier l’expérience du senior avec l’espérance du jeune. Ils prendront effet dès demain. »

Et de préciser : « Avec la formation professionnelle qui sera réformée pour accompagner prioritairement les chômeurs vers l’activité  ». Allusion au compte personnel de formation, nouveau dispositif inscrit dans le projet d’accord relatif à la sécurisation de l’emploi, en cours de négociation par les interlocuteurs sociaux.

« Mais l’Etat ne peut pas être le seul acteur, a prévenu le président. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a ouvert une négociation avec les partenaires sociaux sur la sécurisation de l’emploi. Son objectif, donner plus de stabilité aux salariés et plus de souplesse aux entreprises. Bref, conjurer une double peur, la peur du licenciement pour les travailleurs, la peur de l’embauche pour les employeurs. Cette négociation, si elle aboutit au moins de janvier, sera une chance pour la France. Je fais confiance aux partenaires sociaux pour prendre leurs responsabilités. Mais à défaut, je les assumerai », a conclu François Hollande sur le volet emploi de la politique gouvernementale.

Le président avait demandé aux organisations patronales et syndicales de boucler cette négociation fin 2012. Faute d’accord, une nouvelle séance se tiendra en janvier 2013.

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 3 janvier 2013.

Mis en ligne le 3 janvier 2013
Publicité

catalogue 2018-2019