L’une des sept tables rondes de la conférence sociale sera consacrée à la formation professionnelle

6 juin
2012

On connaissait le « Grenelle », il faudra désormais compter avec la « Iéna », puisque c’est dans le palais éponyme, siège du Conseil économique, social et environnemental (CESE) que se tiendra, les lundi 9 et mardi 10 juillet 2012, la conférence sociale annoncée par François Hollande.

C’est Michel Sapin, ministre de l’Emploi, du Travail, de la Formation professionnelle et du Dialogue social qui, sur le perron de Matignon, a annoncé la tenue de cette conférence sociale après que le premier Ministre, Jean-Marc Ayrault, a passé une partie de l’après-midi à s’entretenir avec les organisations syndicales (CFDT, CGT, FO, CFE-CGC, CFTC) et patronales (Medef, UPA, CGPME) dans le cadre d’une conférence de méthode qui, dans les semaines précédentes, avait donné lieu à une série d’entretiens bilatéraux avec les syndicats, le patronat, mais aussi des organisations non-représentatives comme l’Unsa, la Fédération syndicale unitaire et Solidaires. À l’occasion de ces rencontres, Jean-Marc Ayrault était entouré, outre de Michel Sapin, d’Arnaud Montebourg (Redressement productif), Marylise Lebranchu (Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique) et Marysol Touraine (Affaires sociales et Santé).

Pas de ministre pour la table ronde de la formation professionnelle

C’est autour de sept tables rondes thématiques que se tiendra la conférence d’Iéna, ouverte par le président de la République, François Hollande, le 9 juillet au matin qui en définira le cadre. Les thèmes retenus seront l’emploi (contrats d’avenir, de génération, droit du licenciement, emploi des jeunes, etc.), la formation tout au long de la vie, les rémunérations et le pouvoir d’achat (cas des bas salaires, heures supplémentaires, etc.), le redressement de l’appareil productif français, l’égalité hommes-femmes, le financement des retraites et la fonction publique. Chacune des tables rondes sera présidée par un ministre (Michel Sapin se chargeant de celle consacrée à l’emploi). À l’heure actuelle, six ministres ont d’ores et déjà et été choisis, ne manque que celui qui aura la responsabilité de la formation professionnelle. Dans son allocution, François Chérèque, le patron de la CFDT s’est félicité « que trois de ces tables rondes soient consacrées aux questions de l’emploi ». Par ailleurs, le ministre de l’Emploi a annoncé une hausse du SMIC « inférieure à 5% » avant même la tenue de cette conférence.

Organisations non-représentatives et collectivités locales conviées

Si les huit organisations représentatives seront partie prenantes, d’autres organisations syndicales (Unsa, Solidaires, Sud, etc.) seront également représentées par l’intermédiaire de leurs conseillers spécialisés. Régions et collectivités locales feront également partie des participants aux tables rondes ainsi qu’aux ateliers qui se tiendront les lundi après-midi et mardi matin. C’est au premier Ministre qu’il appartiendra de clore les débats. La question d’une ouverture de la conférence au public, en revanche, n’a pas encore été tranchée.

Benjamin d’Alguerre
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 6 juin 2012.

Mis en ligne le 6 juin 2012
Publicité

catalogue 2018-2019