Pierre Burban, secrétaire général de l’UPA : la réforme “conforte les deux Opca interprofessionnels et les plus grandes branches”

1er février
2011

“On conforte les deux Opca interprofessionnels, on maintient les très grosses branches, la métallurgie, le bâtiment, et les autres Opca sont obligés de se marier”, explique Pierre Burban, secrétaire général de l’Union professionnelle artisanale.

Faut-il privilégier les organismes collecteurs de branche ou interbranches ? “Force est de constater qu’avec l’Ani et la loi du 24 novembre 2009, c’est la logique des branches les plus puissantes qui est renforcée de manière significative”, insiste Pierre Burban.

Le numéro deux de l’UPA note par ailleurs que “les adhérents des Opca ne sont pas toujours informés des implications de la réforme, qui est loin d’avoir simplifié le dispositif de formation professionnelle. Les adhérents recherchent la simplicité, quel que soit le seuil de la collecte et le nombre d’Opca restants”.

Mis en ligne le 1er février 2011
Publicité

catalogue 2018-2019