AFPR ET POE Deux dispositifs complémentaires

16 février
2011

Alors qu’Opcalia et Agefos-PME ont l’un et l’autre signé une convention avec Pôle emploi pour la mise en œuvre de la “préparation opérationnelle à l’emploi renforcée” (cf. L’Inffo n° 783), la question de l’articulation de ce dispositif avec l’action de formation préalable au recrutement (AFPR) est au cœur de ces partenariats.
Afin de faciliter l’intégration d’un demandeur d’emploi (sur un emploi qui a fait l’objet d’un dépôt d’offre à Pôle emploi), et sur lequel est identifié un “besoin de montée en compétence” du candidat présélectionné par l’entreprise, Pôle emploi peut mobiliser l’AFPR  : il s’agit d’une aide financière allouée à l’entreprise, mobilisable en présence de promesse d’embauche sur des CDD de six à moins de douze mois, ainsi que pour les promesses d’embauche d’employeurs publics sans plafond. Elle permet de contribuer au financement (forfait de 5 à 8 euros par heure plafonné à 400 heures) d’actions d’adaptation au poste objet de l’offre d’emploi, préalablement à la signature du contrat de travail.
Mais Pôle emploi peut aussi mobiliser la POE. Dans ce cas, il s’agit d’une action de formation ouvrant droit à une aide allouée à une entreprise qui, ayant déposé une offre à Pôle emploi pour un CDD d’un an et plus ou un CDI (y compris en contrat de professionnalisation), accepte que le demandeur d’emploi pressenti bénéficie en amont de la signature du contrat de travail d’une formation nécessaire à l’acquisition des compétences pour occuper l’emploi correspondant à l’offre.

Mis en ligne le 16 février 2011
Publicité

catalogue 2018-2019