Extension de l’ANI formation : Jean-Luc Gueudet (CFDT) « surpris que la DGEFP revienne sur des dispositions entérinées lors de l’extension du précédent ANI »

8 février
2011

Réagissant aux observations et réserves de la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle relatives à l’extension de l’ANI formation consolidé du 5 octobre 2009, Jean-Luc Gueudet (CFDT) a regretté le délai qui s’est écoulé depuis la signature de l’ANI consolidé. « Cela fait plus d’un an qu’on a demandé l’extension de l’accord  », explique-t-il dans un entretien accordé au Quotidien de la formation, vendredi 4 février.

Au motif selon lui que « la direction générale du travail a tardé à inscrire le texte à l’ordre du jour. En fait, c’est l’empilement des textes, des décrets, qui créé le décalage entre l’ANI et la loi ».

Pour autant, « les remarques de la DGT et de la DGEFP sont fondées légalement et se comprennent parce que la loi n’est pas fidèle à l’ANI ». En revanche, Jean-Luc Gueudet se dit « surpris par les observations portant sur des dispositions entérinées lors de l’extension du précédent ANI en 2004, comme par exemple le CPNFP (comité paritaire national pour la formation professionnelle) ».

Reste que Jean-Luc Gueudet est « favorable à cette extension pour pouvoir s’appuyer dessus dans l’ensemble des branches, champ et hors champ inclus. Le fait de l’étendre donnera plus de force à l’ANI ».

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 7 février 2011.

Mis en ligne le 8 février 2011
Publicité

catalogue 2018-2019