Les fiches du répertoire des certifications alimentées par des informations sur les blocs de compétences dès la rentrée

27 août
2015

La Commission nationale de la certification professionnelle a rendu disponible lundi 27 juillet sur son site une fiche à destination des organismes certificateurs pour clarifier la notion de blocs de compétences. À partir de septembre 2015, les fiches publiées au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) pourront comporter des informations sur les blocs de compétences composant la certification. « Dans l’attente de la refonte du système d’information de la CNCP, les blocs de compétences seront décrits dans une sous-rubrique « Blocs de compétences » située sous la rubrique « Descriptif des composantes de la certification ». Cette information sera systématiquement demandée dans le cadre de l’instruction. Elle figurera dans la fiche 6 après le référentiel. S’agissant du stock, les demandes d’identification des blocs de compétences sur une fiche déjà publiée seront à l’initiative du certificateur » comme le précise le document.

La CNCP rappelle que les formations permettant d’obtenir une partie de la certification ou visant à l’acquisition d’un bloc de compétence peuvent être éligibles au compte personnel de formation quand la certification est enregistrée au RNCP et qu’elle figure sur les listes (nationale, régionales ou de branche).
Pour mieux comprendre la notion même de blocs de compétences, la CNCP apporte une définition précise : un ensemble homogène et cohérent de compétences donnant lieu à l’évaluation et à la validation de compétences. Elle ajoute qu’il ne faut pas la confondre avec les blocs de formation relatif au contenu même d’un module. Une certification doit être composée d’un maximum de sept blocs. Toutefois, la CNCP rappelle que l’identification de blocs de compétences n’est pas une obligation pour un organisme certificateur.

Plusieurs responsabilités incombent à l’organisme certificateur. Tout d’abord, celle de la construction d’une certification en blocs. À ce titre, la CNCP ne se prononcera pas sur la légitimité et la cohérence, même si elle recommande un lien étroit avec les professionnels du secteur pour son élaboration afin qu’elle s’ancre solidement dans les besoins du secteur. L’organisme formalise sur la fiche du répertoire et précise la manière dont les blocs s’articulent entre eux.

Célia Coste
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 31 juillet 2015.

Mis en ligne le 27 août 2015
Publicité

catalogue 2018-2019