Le Copanef lance une campagne nationale sur le socle de connaissances et de compétences professionnelles à la rentrée

25 août
2015

Le Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation (Copanef) a décidé le 21 juillet d’organiser une campagne nationale interprofessionnelle sur le socle de connaissances et de compétences professionnelles. En septembre et octobre, une première phase de communication sera lancée pour faire connaître le socle, et notamment la démarche « évaluation des compétences acquises, formation adaptée ». De novembre 2015 à juillet 2016 se déroulera une phase d’expérimentation de l’évaluation des compétences. Il s’agira de mettre en place des actions de formation des bénéficiaires évalués au fur et à mesure que les Coparef et les CPNE habiliteront des formations. Cette expérimentation se fera sur la base du volontariat des Coparef (pour les demandeurs d’emploi) et des CPNE (pour les salariés) auxquels des objectifs chiffrés seront assignés. Le financement est assuré par Pôle emploi ou les Opca interprofessionnels pour les opérations au bénéfice des chômeurs, et par l’Opca de branche pour les salariés.

Donner de la visibilité à ce dispositif

« Pour le Copanef, il s’agit de créer un focal “socle” permettant de déplacer le centre de gravité de la réforme trop marqué CPF », explique le courrier envoyé le 24 juillet aux présidents et vice-présidents de Coparef, en précisant qu’une convention État-FPSPP prévoit un budget de 10 millions d’euros. La somme est destinée à financer la phase d’expérimentation, qui sera conduite avec l’appui des six organismes habilités nationalement, puis dans un second temps, avec le soutien des organismes que les Coparef et CPNE habiliteront en régions. Les CPNE volontaires expérimenteront le dispositif auprès des salariés et les Coparef auront la charge des demandeurs d’emploi.

« Chaque Coparef devra examiner en septembre les modalités de mise en place de l’expérimentation sur son territoire avec les représentants régionaux des six organismes habilités nationalement, et avec, le cas échéant, Pôle emploi et la Région », poursuit la lettre, qui précise que chaque Coparef peut participer à l’expérimentation. « Tant que les habilitations formation n’auront pas été prononcées par le Coparef, la campagne ne portera que sur l’évaluation. Dès que le Coparef aura prononcé les habilitations d’organismes de formation, il pourra être engagé des actions de formation “socle” à partir de ces évaluations. »

Cédric Morin
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 31 juillet 2015.

Mis en ligne le 25 août 2015
Publicité

catalogue 2018-2019