Les prestataires de formation doivent se préparer aux exigences de qualité de la réforme

18 juin
2015

La réforme en cours accorde une place importante à la qualité de l’offre de formation proposée aux individus. En effet, « l’objectif principal de la réforme de la formation est de permettre à tout actif d’accéder à une formation lui permettant de développer ses compétences, de s’insérer ou d’évoluer professionnellement ou socialement », a rappelé Sébastien Payé, responsable des services Développement durable et Formation au bureau français de Veritas Certification, mercredi 10 juin. Il intervenait lors de la matinée organisée conjointement par sa société et le cabinet de certification des professionnels de la formation et du conseil, ICPF&PSI, pour sensibiliser les prestataires de formation aux opportunités offertes par la Certification ISO 29990 dans le cadre des nouvelles exigences de la loi du 5 mars 2015.

Cette norme répond, selon lui, aux exigences de qualité du projet de décret consacré à la qualité et actuellement en examen Conseil d’État. En effet, a-t-il insisté, « les financeurs devront s’assurer de la qualité des actions de formation qu’ils financent, sur la base de sept critères définis par ce projet de décret ». Alors, « lorsque le prestataire bénéficie d’une certification dans le domaine de la qualité, on pourra considérer que ces critères sont satisfaits ». Une bonne raison pour les prestataires qui voudront bien se positionner de s’inscrire dès à présent dans cette logique.

La norme Iso 29990 répond à la loi

La norme Iso 29990 « permet aux donneurs d’ordre d’être rassurés sur plusieurs points. Avec elle, les besoins de formation (buts, souhaits, objectifs…), le contenu du programme sont clairement définis, l’environnement de l’apprenance devient favorable et le management mis en place permet de rendre efficace le processus », a insisté Paul Ringenbach, responsable projet Iso 29990 au bureau Veritas Certification. Celui-ci considère que cette norme « répond à la loi et valorise la qualité des prestations et permet de se différencier sur le marché. Elle permet de disposer d’un critère objectif pour communiquer sur la qualité et l’efficacité de ses prestations et de son accompagnement des stagiaires ». Surtout que la démarche de certification n’est pas un « simple passage dans un bureau de poste ». Encore que !

Un processus en cinq étapes très exigeantes

En effet, « la démarche qualité est un processus rigoureux. Elle se déroule en plusieurs étapes très exigeantes », a rappelé François Galinou, consultant accompagnateur en démarche qualité Iso en formation professionnelle. Selon lui, compte tenu du sérieux, de son coût et des engagements qu’implique une certification, il est important de bien préparer la démarche avant de s’y engager. « Cinq étapes permettent au postulant de se préparer aux exigences de la certification Iso 29990. Au cours de ces étapes, il doit répondre à des demandes nécessitant beaucoup de précisions », a insisté le dirigeant de l’ICPF&PSI Certification. Justement, depuis sa création, il y une dizaine d’années, son organisme accompagne de plus en plus de prestataires souhaitant prouver la qualité de leur offre de formation.

Plus que jamais miser sur une offre de qualité

Avec la loi du 5 mars 2014, les prestataires de formation se trouvent dans l’obligation vitale de prouver la qualité de leur offre. « La réforme vise à réduire l’inflation des organismes de formation », a soutenu François Galinou. Qui a rappelé que « sur les plus de 90 000 organismes de formation enregistrés, dont 50 000 financés en 2013, seuls 10 000 sont certifiables. » Un enjeu que les prestataires devront prendre au sérieux. Car, selon le co-auteur de la norme Iso 29990, « les parties prenantes (États, Régions, clients finaux, apprenants) recherchent un retour sur investissement de leurs engagements formation. Ce qu’il faut satisfaire. De plus, l’internationalisation de l’activité de formation fait que les organismes de formation certifiés Iso sont préférés aux autres ». Que ce soit sur le plan international ou national, certifiés, normalisés ou labellisés, les prestataires de formation, pour exister et prospérer, doivent aujourd’hui, plus qu’hier, miser sur une offre de qualité.

Knock Billy
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 11 juin 2015.

Mis en ligne le 18 juin 2015
Publicité

catalogue 2018-2019