Quatre Opacif s’associent pour développer des services numériques dévolus au conseil en évolution professionnelle

8 avril
2015

Alors que depuis le 1er janvier 2015, les collecteurs des fonds au titre du congé individuel de formation, font partie des opérateurs missionnés pour assurer le conseil en évolution professionnelle (CEP), quatre Opca-Opacif – l’Afdas (culture, communication, médias, loisirs), le FAF TT (travail temporaire), Unifaf (social et médico-social à but non lucratif) et Uniformation (économie sociale, habitat social et protection sociale) ont choisi de mettre leurs fonds et leurs ressources en commun pour développer des services en lignes afin d’assurer cette prestation.

Depuis le 20 janvier dernier, mon-cep.adfas.com, moncep.faftt.fr, mon-cep.unifaf.fr et moncep.uniformation.fr sont donc disponibles sur la toile. Tous conçus à partir du même système de gestion, partageant une charte éditoriale similaire et des services communs à destination des salariés. Une nouveauté pour ces organismes qui, jusqu’alors, n’avaient pour interlocuteurs que les entreprises. « L’idée de départ était de mutualiser les coûts » explique-t-on chez Uniformation, « désormais, on s’oriente vers d’autres services, ce qui nous impose de tourner nos activités vers le public ». C’est d’ailleurs une certaine homogénéité dans ce public qui a conduit ces quatre Opca-Opacif à travailler de concert. Pigistes, intermittents du spectacle, intérimaires, titulaires de contrats courts au sein du monde médico-social et de l’économie sociale et solidaires… autant de salariés entrant dans le champ de ces quatre organismes susceptibles de rencontrer des besoins particuliers en termes de conseil en évolution professionnelle. « Des publics qui peuvent être amenés à exprimer des besoins de reconversion dans d’autres secteurs que ceux concernés par le champ de nos Opca. Nous avons conçu ces outils comme multisectoriels, pas pour répondre à des logiques de boutique » assure-t-on au sein de l’Opca de l’économie sociale.

Deux mois après leur lancement, les quatre sites commencent à atteindre leur vitesse de croisière et les premières demandes de CEP venant des internautes ont déjà été enregistrées. Depuis, d’ailleurs, les contenus ont été enrichis de ressources sur les données socio-économiques et de cartographies sur les principaux indicateurs de l’emploi (tendances du marché, fourchettes salariales, profil des salaires, etc.). Dans les mois à venir, les plateformes se verront étoffées par la possibilité de réaliser des bilans professionnels en ligne via des modules thématiques e-learning de vingt minutes ainsi que par la mise en place d’entretiens téléphoniques avec des conseillers spécialisés dans l’évolution professionnelle dont le recrutement est actuellement en cours.

Benjamin d’Alguerre
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 30 mars 2015.

Mis en ligne le 8 avril 2015
Publicité

catalogue 2018-2019