Les salariés de l’agriculture attendent beaucoup du Compte personnel de formation

17 mars
2015

54 % des salariés ont entendu parler du CPF [1](versus 89 % qui connaissent le Dif) révèle l’enquête « Connaissance du CPF-OpinionWay pour le Fafsea », l’Opca des salariés de l’agriculture et activités annexes qui a sondé l’intérêt des salariés et des demandeurs d’emploi pour le compte personnel de formation (CPF) en général et pour les formations professionnelles agricoles en particulier.

Selon ce sondage [2] cette portion chute à 39 % chez les demandeurs d’emploi. Pourtant, 79 % de ces derniers et 71 % des salariés et apprentis seraient prêts à suivre une formation professionnelle gratuite choisie par eux. 83 % des sondés se déclarent prêts à entrer en formation grâce au nouveau dispositif CPF, et ce dès la première année pour 37 % des demandeurs d’emploi et 28 % des salariés. 39 % des demandeurs d’emploi et 34 % des salariés déclarent être prêts à se former pour travailler dans l’agriculture…

Le Fafsea, qui souhaite favoriser l’utilisation du CPF dès sa première année, se déclare satisfait de ces résultats par la voix de Philippe Peuchot, son secrétaire général : « j’estime ce taux (de personnes prêtes à se lancer dans le CPF dès 2015) très encourageant. J’espère maintenant qu’il y aura un vrai passage à l’acte. Car il faudrait que le CPF soit plus utilisé que le Dif, notamment par les salariés de faible niveau de qualification pour qui la formation professionnelle est non seulement une garantie réelle contre le chômage et la précarité mais aussi un passage obligé pour évoluer professionnellement. »

Christelle Destombes
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 20 février 2015.

[1Compte personnel de formation

[2« Connaissance du CPF-OpinionWay pour le Fafsea », Étude réalisée auprès d’un échantillon de 1 002 individus (190 chômeurs ayant déjà travaillé et 812 salariés du secteur privé et apprentis), du 19 au 29 janvier 2015

Mis en ligne le 17 mars 2015
Publicité

catalogue 2018-2019