Avec la réforme, les Gréta s’appliquent à rapprocher la formation à la situation de travail

29 janvier
2015

« Depuis 40 ans, notre réseau des Gréta [1] a su se renouveler et se réinventer. Notre force est la méthode qui nous anime pour nous adapter à l’évolution réglementaire de la formation professionnelle. » Jacques Chéritel, délégué académique à la formation professionnelle initiale et continue (Dafpic, rectorat de Créteil), a présenté l’évolution des Gréta face à la réforme de la formation. Il s’exprimait lors d’un colloque organisé le 22 janvier au lycée Maximilien-Perret d’Alfortville (Val-de-Marne), dans le cadre des 40 ans du réseau des Gréta.

La réforme a ainsi amené le réseau à « traduire ses formations en modules », a exposé Jacques Chéritel. « En effet, nos diplômes, conçus en partenariat avec les partenaires sociaux, et accessibles aux élèves, apprentis et adultes, doivent être adaptés à la durée des formations courtes. Nous menons donc une réflexion sur la manière de les rendre plus accessibles, notamment par la voie des unités capitalisables. » L’adaptation des offres et prestations des Gréta doit aussi éviter « une multiplication des certifications ». « Car les conseillers en évolution professionnelle (CEP) vont devoir se doter d’une connaissance des spécificités de ces certifications et il ne faut pas rendre illisible un système de formation qui l’est déjà suffisamment », a considéré Jacques Chéritel. De plus, le réseau des Gréta « s’efforce de plus en plus de rapprocher la formation à la situation de travail ». « Nos conseillers en formation continue construisent une ingénierie qui va dans ce sens », a-t-il fait valoir. Enfin, toujours en matière d’adaptation des prestations, le réseau accentue ses efforts en matière d’accompagnement individuel (orientation, VAE [2]…) et collectif (GPEC [3]). « Cela exige, a commenté Jacques Chéritel, une expertise plus grande, compte tenu d’un marché de l’emploi aléatoire. »

L’académie de Créteil (Val-de-Marne, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis), première académie de France en matière de formation continue des adultes, compte six Gréta (contre onze auparavant) et 180 sites de formation. Les Gréta de l’académie affichent un chiffre d’affaires en 2013 de 37,6 millions d’euros (dont 56 % sur fonds publics et 44 % sur fonds privés). Toujours en 2013, le nombre de stagiaires formés était de 32 235, et la durée moyenne d’un parcours de formation à 100 heures.

Philippe Grandin
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 23 janvier 2015.

[1Groupement d’établissements publics locaux d’enseignement (structures de l’Education nationale).

[2Validation des acquis de l’expérience.

[3Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Mis en ligne le 29 janvier 2015
Publicité

catalogue 2018-2019