Une deuxième version de la liste nationale interprofessionnelle des formations éligibles mise en ligne sur le portail du CPF

15 janvier
2015

« Nous avons réussi la première manche, avec 1 463 certifications identifiées dans la liste nationale interprofessionnelle (LNI), sur 3 500 demandes transmises par la Commission paritaire nationale pour l’emploi (CPNE). Par ailleurs 20 régions sur 22 ont une liste saisie sur le site du compte formation. Je n’aurais jamais cru à la fin novembre que nous tiendrions une telle échéance », explique Christian Janin, président du Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation), jeudi 8 janvier au Quotidien de la formation.

Un travail titanesque de mise à jour

La première version de travail de la LNI établie le 25 novembre dernier, retenait 2 050 certifications, mais depuis, 283 doublons ont été identifiés. Par ailleurs 308 certifications se sont avérés « introuvables », dont 110 archivées parce qu’elles n’existent plus, 44 car elles ont changé d’intitulé. Tandis que les 154 restantes seront étudiés dans les jours à venir, ainsi que 55 certificats de qualification professionnelle.


« Nous avons mis en instance de validation plusieurs certifications transmises par la CPNE que nous avons rencontré aujourd’hui. Il s’agit notamment de masters et licences professionnelles. Nous allons poursuivre le travail avec la CPNE pour publier dans les semaines à venir une version trois de la LNI. L’un des objectifs est de cibler les métiers d’avenir »,
poursuit Christian Janin, en précisant que des rencontres sont également prévues dans ce cadre avec la Conférence des présidents d’universités (CPU), le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) ou encore la Conférence des grandes écoles.

Création d’un comité de suivi

La finalisation de la liste LNI suppose de l’articuler avec les autres listes existantes , de construire des indicateurs de suivi et d’anticiper son évolution, ce qui induit de travailler avec de multiples instances et représente une tâche titanesque. C’est pourquoi le bureau du Copanef réuni le 7 janvier a décidé de mettre en place un comité de suivi dont la direction est confiée à Christian Janin, et dans lequel siégera un membre de chaque organisation représentée au Copanef. Ce comité sera pérenne jusqu’à septembre 2017 et la fin du mandat actuel, il bénéficiera en outre de l’appui technique du Fond paritaire de sécurisation des parcours professionnels, le FPSPP.

« Nous allons élaborer un cahier des charges pour confier à un cabinet expert une partie du travail qui sera trop lourd pour le comité de suivi, c’est le FPSPP qui financera. Nous avons prévu une réunion le 15 janvier au siège du FPSPP, pour réfléchir au contenu du cahier des charges qui sera validé avec la CPNE. À cette occasion, nous ferons également le point sur la réunion du 8 janvier avec les délégations régionales de la CPNE et nous préparerons celle avec la CPU le 6 février prochain », conclut Christian Janin.

Cédric Morin
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 9 janvier 2015.

Mis en ligne le 15 janvier 2015
Publicité

catalogue 2018-2019