Les textes législatifs « inventaire » « socle de compétences » et « qualité de l’offre de formation » examinés le 16 décembre par le Cnefop (Jean-Marc Huart, DGEFP)

15 décembre
2014

« On a les murs, on a le toit, on a les fenêtres, on a les cloisons principales. La maison elle est hors d’eau, hors d’air, on peut vivre dedans ! Et effectivement, on peut mettre en place la réforme au 1er janvier » a illustré Jean-Marc Huart, sous-directeur des politiques de formation et du contrôle à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), pour les participants à la première journée des “Entretiens de la formation professionnelle” organisés par le Groupement des acteurs et responsables de formation (Garf) le 4 décembre à Paris.

À ce jour, 22 décrets et arrêtés permettant la mise en oeuvre de la réforme de la formation issue de la loi du 5 mars 2014 (modalités de financement, sur les missions des Opca, sur les contributions des entreprises, sur les modalités d’accès au compte personnel de formation) ont été pris. Quid du reste des textes qu’il a comparé aux finitions de la construction utilisée comme métaphore ? L’arrêté inventaire [1], le décret socle de connaissances et de compétences et le décret sur la qualité de l’offre de formation vont être présentés à la prochaine séance plénière du Conseil national de l’emploi, la formation et l’orientation professionnelles (Cnefop) du 16 décembre a-t-il déclaré.

Plus tôt il avait évoqué le chemin parcouru en un moins d’un an depuis l’accord national interprofessionnel (Ani) du 14 décembre 2013, se félicitant que la réforme « peut effectivement se mettre en vigueur au 1er janvier 2015 » Mais l’inventaire reste à être créé « La CNCP est saisie de demandes importantes d’inscription au RNCP et aussi à l’inventaire, ce qui peut se comprendre car ce sont le vivier des formations éligibles » a-t-il déclaré, ajoutant qu’elle pourrait s’atteler à le constituer dès le début d’année 2015.

Béatrice Delamer
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 5 décembre 2014.

[1L’inventaire que doit établir la Commission nationale de la certification professionnelle (CNCP) recensera, selon le code de l’Éducation, « les certifications et habilitations correspondants à des compétences transversales exercées en situation professionnelle »

Mis en ligne le 15 décembre 2014
Publicité

catalogue 2018-2019