Art. R. 6323-2 Conditions d’abondement du CPF

Lorsqu’en application des dispositions du second alinéa de l’article L. 6323-11 des dispositions plus favorables ont été prévues par un accord d’entreprise, de groupe ou de branche pour l’alimentation du compte personnel de formation des salariés qui n’ont pas effectué une durée de travail à temps complet sur l’ensemble de l’année, l’entreprise effectue annuellement, pour chaque salarié concerné, le calcul du nombre d’heures venant abonder le compte personnel de formation.
« II. - La somme due par l’entreprise au titre du financement spécifique prévu au second alinéa de l’article L. 6323-11 correspond au nombre d’heures mentionné au I, multiplié par un montant forfaitaire déterminé par l’accord d’entreprise, de groupe ou de branche, sans que ce montant forfaitaire ne puisse être inférieur à 13 euros.
« III. - Lorsqu’un accord d’entreprise a été conclu sur le fondement de l’article L. 6331-10, la somme mentionnée au II s’ajoute aux sommes qui doivent être consacrées par l’employeur au financement du compte personnel de formation.
« IV. - En l’absence d’accord conclu sur le fondement de l’article L. 6331-10, la somme mentionnée au II est versée par l’employeur à l’organisme collecteur paritaire agréé dont il relève et est gérée par cet organisme dans la section consacrée au financement du compte personnel de formation mentionnée au 3° de l’article L. 6332-3.
« V. - En vue d’assurer le suivi des comptes personnels de formation par la Caisse des dépôts et consignations, les entreprises concernées adressent avant le 1er mars de chaque année à l’organisme paritaire collecteur agréé dont elles relèvent la liste des salariés bénéficiaires des dispositions plus favorables mentionnées au I ainsi que le nombre d’heures de formation supplémentaires attribuées.

Mis en ligne le 6 octobre 2014
Publicité

catalogue 2018-2019