Projet de loi sur la formation professionnelle : la CAPEB (bâtiment) se félicite d’un meilleur accompagnement des TPE

8 septembre
2009

« Nous accueillons favorablement les principales dispositions du projet de loi sur la formation professionnelle, qui affiche une ambition très claire concernant l’accompagnement des très petites entreprises (TPE) », ont déclaré, lundi 7 septembre, au Quotidien de la formation, les représentants de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (CAPEB) auditionnés début septembre par Jean-Claude Carle, rapporteur de la commission spéciale du Sénat sur la formation.

Parmi les points positifs du texte, la CAPEB note « l’importance toute particulière du service de proximité, pour les très petites entreprises, reconnue notamment au travers des conditions d’agrément des nouveaux OPCA ».

« Informer, sensibiliser et accompagner les TPE est essentiel », insiste la CAPEB, laquelle souligne que les chefs d’entreprises artisanales de moins de dix salariés sont « à la fois chargés de la production, en étant sur le terrain, et doivent gérer par ailleurs la formation ». Il convient donc de les accompagner et, remarque la CAPEB, de disposer des moyens nécessaires à l’exercice d’une telle mission.

Concernant le volet de la gestion des fonds de la formation, la CAPEB se félicite de l’article 14 du projet de loi, qui prévoit à nouveau la création au sein des OPCA, d’une section dédiée aux entreprises de moins de dix salariés, avec une mutualisation possible à leur bénéfice au profit des moins de 50 salariés.

La CAPEB insiste également sur la nécessité de « prendre en compte les politiques de branche, tant aux niveaux national que territorial ».

Gonzague Rambaud
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 8 septembre 2009.

Mis en ligne le 8 septembre 2009
Publicité

catalogue 2018-2019