4 : Suivi de la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle

La mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle fait l’objet d’un suivi national et régional.
Les opérateurs CEP sont tenus de renseigner un socle d’indicateurs d’activité et de résultat, communs à l’ensemble des réseaux.
Ces indicateurs doivent satisfaire à des exigences de qualité. De nombre restreint, ces indicateurs devront être pertinents, sélectifs, clairs, fiables, accessibles et pérennes.
Ils sont co-construits à l’initiative de l’Etat avec les têtes de réseaux des opérateurs CEP et l’appui de la DARES, et font l’objet d’un échange préalable avec l’ARF. Ils sont arrêtés après concertation au sein du CNEFOP. Ils doivent permettre :

- d’appréhender la diffusion du conseil en évolution professionnelle auprès des publics bénéficiaires potentiels et la montée en charge du dispositif chez chacun des opérateurs, en termes de publics cibles, de volumétrie (bénéficiaires/services), l’évolution de l’offre de services, la durée et la typologie des parcours d’accompagnement ;
- de mesurer l’impact du conseil en évolution professionnelle sur la situation des bénéficiaires.

Les modalités de consolidation au plan national de ces données sont définies selon les mêmes règles que ci-dessus.
Le suivi de ces indicateurs nationaux sera effectué au sein du CNEFOP.
Ces indicateurs nationaux pourront être déclinés et, le cas échéant, complétés au niveau régional par des indicateurs, concertés au sein du CREFOP, permettant d’apprécier la mise en œuvre territoriale du conseil en évolution professionnelle.
Les opérateurs CEP s’engagent à adapter leurs systèmes informatisés de gestion pour permettre un suivi des personnes accompagnées et des services et des prestations mobilisés dans le cadre du conseil en évolution professionnelle.

Mis en ligne le 22 août 2014
Publicité

catalogue 2018-2019