La direction de l’Afpa formule 14 propositions pour faire face à la crise

16 juillet
2009

Alors que débutait l’examen en séance publique du projet de loi relatif à la formation professionnelle, mercredi 15 juillet, la direction de l’Afpa a diffusé à la presse une série de 14 propositions visant à faire face à la crise.

L’organisme public de formation préconise notamment de « mettre à disposition des entreprises un service global « tout compris » pour recruter en contrat de professionnalisation : recherche, évaluation, présélection du candidat, formation et accompagnement pendant toute la durée de la formation, formation du tuteur ».

Elle propose aussi « un accès direct des entreprises aux compétences des stagiaires de l’Afpa sortant de formation avec un titre professionnel ».

Troisième proposition : Construire une formation sur mesure « pour accéder à une offre d’emploi qui ne trouve pas preneur faute de qualification adéquate avec l’utilisation de l’action de formation préalable au recrutement de Pôle emploi ou le financement des OPCA dans le cadre du fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels. »

L’association plaide également pour la mise en œuvre de toute formation « sur mesure » dans le cadre des objectifs de formation de l’entreprise
La formation peut aller de quelques jours à quelques semaines en utilisant la période de professionnalisation, le plan de formation de l’entreprise ou le DIF, précise l’Afpa.

Autre proposition : créer des plateformes dédiées à la recherche de contrats de professionnalisation pour des jeunes en grande difficulté et de faible niveau scolaire en s’adossant à un grand groupe, à un groupement d’entreprises ou à un Opca.

L’association suggère également de « créer et piloter des plateformes d’évolution et de mobilité professionnelle spécifiquement conçues pour les CDD sans contrat et les intérimaires en fin de mission ».

Mais aussi, dans le même esprit, de « créer et piloter des plateformes de transition professionnelle pour les salariés de secteurs en difficulté (automobile, textile…) en partenariat avec la branche concernée et son Opca, le Conseil régional, les entreprises ou sur des territoires en difficulté ».

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 16 juillet 2009

Mis en ligne le 16 juillet 2009
Publicité

catalogue 2018-2019