Les Carif-Oref s’inscrivent dans l’anticipation des changements apportés par la loi formation du 5 mars 2014

17 juillet
2014

«  L’anticipation et la mutualisation sont inscrits dans les gênes des Carif-Oref. Ces derniers sont bien à leur place quand ils proposent d’anticiper les effet de la réforme de la formation et d’adapter leurs propres pratiques en conséquence ». Charles Fournier, président de l’association de gestion des outils mutualisés des Carif-Oref, a exprimé en ces termes le fil conducteur des rencontres inter-régionales Carif-Oref, organisées les 2, 3, et 4 juillet au Conseil régional de Bourgogne, à Dijon.

Intitulées «  De l’évolution professionnelle à l’offre de formation, quels compétences et outils des Carif-Oref pour répondre ? », ces rencontres avaient notamment pour objectif d’inscrire les travaux de mutualisation du réseau dans une perspective nouvelle de manière à « contribuer aux évolutions des politiques emploi-formation dans les territoires et aux évolutions nationales en cours », a précisé Charles Fournier.

Par conséquent, pour répondre à ces évolutions, le réseau doit « considérer la formation comme un levier majeur de ces dernières ». La mission d’observation portée par les Carif-Oref est de ce point de vue « essentielle pour penser la formation de demain, les métiers de demain, les compétences de demain ». De plus, les changements en cours impactent la mission information qui constitue le cœur des métiers des Carif. «  Le compte personnel de formation (CPF), le conseil en évolution professionnelle (CEP), et le service public régional de l’orientation (SPRO), viennent réinterroger le rapport même de nos concitoyens à la formation », a observé Charles Fournier. Il a ainsi fait valoir la construction par les Carif-Oref d’outils interrégionaux, « Offre info », base mutualisée de l’offre et Certifinfo, au service des Régions, et qui sont «  aujourd’hui des outils indispensables pour répondre aux enjeux actuels comme alimenter Aude, l’outil formation de Pôle emploi ». Un autre enjeu est de «  contribuer à faire du CPF non seulement un compte pour connaître ses droits mais aussi un compte pour accéder à l’offre de formation ». À ce titre, a considéré Charles Fournier, «  nous trouvons essentiel de pouvoir participer au comité de pilotage du CPF ».

En outre, le réseau alimente d’ores et déjà le portail de l’orientation, celui de l’alternance, «  le tout dans la cadre des partenariats rénovés avec l’Onisep, la commission nationale de la certification professionnelle (CNCP), Centre Inffo... ». Enfin, sur le plan de l’animation des réseaux et de l’accompagnement des acteurs de la formation, « il sera nécessaire de définir une offre de professionnalisation des acteurs en adéquation avec les nouveaux services (CEP, SPRO) », a annoncé le président du réseau des Carif-Oref.

Philippe Grandin
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 4 juillet 2014.

Mis en ligne le 17 juillet 2014
Publicité

catalogue 2018-2019