L’Union nationale des missions locales s’implique dans la mise en oeuvre du Conseil en évolution professionnelle

25 avril
2014

Créé par la loi du 5 mars 2014 relative à la formation, le conseil en évolution professionnelle (CEP) sera mis en œuvre dans le cadre du Service public régional d’orientation (SPRO) par les cinq réseaux d’insertion (Pôle Emploi, Apec, Cap emploi, Opacif et Missions locales). Toute personne (salarié, demandeur d’emploi) pourra bénéficier de ce conseil à titre gratuit. Rappelons que l’article L.6111-6 de la loi dispose que « le CEP accompagne les projets d’évolution des personnes, en lien avec les besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires ». « Il facilite l’accès à la formation, en identifiant les qualifications et les formations répondant aux besoins exprimés par la personne et les financements disponibles, et il facilite le recours, le cas échéant, au compte personnel de formation (CPF) ».

Le réseau des missions locales étant directement concerné, l’Union nationale des missions locales (UNML) a récemment diffusé un second point d’étape des travaux en cours. L’association rappelle que « l’offre de service du conseil en évolution professionnelle sera définie par un cahier des charges qui sera publié par voie d’arrêté du ministre chargé de la formation professionnelle ». La finalisation de ce cahier des charges s’inscrit dans un calendrier de travail qui doit être défini lors d’une première réunion de concertation entre les partenaires sociaux, les Régions et l’État.

Dans cette perspective, l’UNML participe aux travaux d’un groupe national inter-réseaux sur la mise en place du CEP. Elle anime un groupe de travail avec les huit associations régionales des missions locales (ARML) concernées par l’expérimentation du SPRO dans leur région. De plus, suite aux travaux qu’elle mène sur la formation des professionnels du réseau, « une réunion est prévue début mai avec les partenaires sociaux de la branche, des présidents et des directeurs de missions locales ou d’ARML, et l’Afpa, chargée de proposer les évolutions du titre professionnel « conseiller en insertion professionnelle » dans le cadre de la mise en place du CEP », indique l’UNML. Au regard de ces réflexions en cours, un certain nombre d’enjeux se dessine pour le réseau des missions locales comme par exemple : « les besoins en formation des salariés des missions locales qui développeront les fonctions du CEP ; l’outillage technique des structures pour dispenser une information claire et précise sur les perspectives d’emploi et de formation ».

Philippe Grandin
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 17 avril 2014.

Mis en ligne le 25 avril 2014
Publicité

catalogue 2018-2019