La CFE-CGC réclame « la réalisation des bilans de mi-carrière et l’automaticité des DIF demandés dans ce cadre » pour les seniors en chômage partiel

23 juin
2009

Anticipant la deuxième séance de négociation sur la gestion sociale des conséquences de la crise économique sur l’emploi, qui se déroulera mercredi 24 juin prochain, Alain Lecanu a formulé un certain nombre de revendications « simples », dans une déclaration diffusée lundi 22 juin.

Pour la CFE-CGC, « il est essentiel que des mesures simples soient prises d’ici la mi-juillet et que leur mise en œuvre soit rapide : la situation économique et sociale impose de trouver des réponses pertinentes et efficaces ».

Et de proposer notamment les mesures «  temporaires » suivantes :

-  pour les entreprises de moins de 1000 salariés, l’alignement de la convention de reclassement personnalisé (CRP) sur le contrat de transition professionnelle (CTP) en ce qui concerne l’accompagnement et l’indemnisation ;

-  pour les seniors en chômage partiel, la réalisation des bilans de mi-carrière et l’automaticité des DIF demandés dans ce cadre ;

-  le développement de la formation, notamment des jeunes et des salariés les plus exposés à la perte d’emploi, au travers des contrats et des périodes de professionnalisation ou du CIF en assouplissant pour les Opca les critères d’accès au Fonds unique de péréquation (FUP).

En revanche, la CFE-CGC « n’entend définitivement pas négocier sur l’application du chômage partiel aux salariés en “forfait jours” en l’absence de fermeture de l’entreprise. Les entreprises ont d’ores et déjà tiré de nombreux “bénéfices” de cette modalité dérogatoire de décompte du temps de travail et ce, au détriment des garanties des salariés concernés ».

Pour Alain Lecanu, chef de file CFE-CGC dans cette négociation, il n’est pas question d’assouplir le système pour faire entrer cette dérogation dans le « droit commun » du chômage partiel.

Au-delà de ces mesures, la CFE-CGC proposera, à partir du mois de septembre, « des mesures plus structurelles afin d’améliorer la sécurisation des parcours professionnels et de préparer la sortie de crise ».

David Garcia
Article paru dans Le Quotidien de la Formation du 23 juin 2009.

Mis en ligne le 23 juin 2009
Publicité

catalogue 2018-2019